Voile MACSF
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Semaine de l’emploi maritime : le team technique MACSF à l’honneur

Semaine de l’emploi maritime : le team technique MACSF à l’honneur

Articles

01/04/21
Voile MACSF

Semaine de l’emploi maritime : le team technique MACSF à l’honneur

Pôle Emploi se consacre du 29 mars au 2 avril à l’emploi maritime pour présenter les opportunités du secteur. À la MACSF, nous avons également voulu mettre en lumière les professions de la mer. Découvrez le portrait de trois membres du team technique d’Isabelle Joschke dont le parcours n’était pas tout tracé.

C'est la passion, la créativité et la débrouillardise qui m’ont amené à travailler dans une équipe de course au large. Hadrien Leconte, préparateur polyvalent

Marine Viau, coordinatrice générale du projet 

Marine organise et planifie la vie de l’équipe technique d’Isabelle Joschke au quotidien. Si elle travaille aujourd’hui pour le Team Voile MACSF, Marine ne s’est pas dirigée de suite vers les métiers de la voile. Elle a en effet obtenu un DUT génie des matériaux, suivi d’une licence de traduction Anglais et Espagnol.  

“Après mes études, je voulais travailler pour un projet voile alliant deux compétences, la partie technique d’un bateau de course au large et la partie évènementielle. J’avais aussi envie de voyager ! J'ai d'abord organisé des courses au large, puis avec l’expérience et l’envie j’ai commencé à travailler pour des teams. Je ne pensais pas du tout faire mon métier actuel à la sortie de mes études.” 

Florian Giffrain, Boat Captain 

De son côté, Florian coordonne et valide l’ensemble des réglages effectués sur l’IMOCA MACSF. Il baigne depuis sa tendre enfance dans l’univers de la mer. Titulaire d’un BTS conception de produits industriels, il a occupé pendant huit ans ses week-ends et ses vacances en tant que moniteur de voile légère et habitable.  

“J’ai toujours été proche de la mer, avec mes parents nous habitions à Plouër-Sur-Rance, un beau terrain de jeu pour qui aime faire de la voile. Nous allions tous les 4 ans au départ de la route du Rhum et dès mes 18 ans je me suis acheté un voilier habitable, un Sylphe.”  

“Ma formation me destinait à un travail dans un bureau d’étude mais ce n’était pas mon truc. J’ai donc refait une formation à l’INB d’Agent de maintenance de l’industrie nautique et je suis entré aux Glénans à Paimpol en 2010 pour m’occuper de l’entretien de la flotte de bateaux. L’un des professeurs de l’INB a même été boat captain de Vincent Riou. Comme il connaissait ma passion pour la course au large, il m’a proposé de rejoindre l’équipe de Vincent pour être formé et travailler avec eux.” 

Hadrien Leconte, préparateur polyvalent 

Le rôle d’Hadrien quant à lui est de renforcer l’équipe technique dans la préparation de l’IMOCA MACSF. Passionné de voile depuis l’adolescence, il a pourtant choisi de suivre un tout autre parcours. Hadrien a obtenu un DEUG d’Histoire-Philo, un BTS Audiovisuel option image, puis un Certificat de Qualification Professionnelle en cuisine. Il travaille d’abord dans l’audiovisuel durant 10 ans, puis se tourne vers la cuisine aux côtés de Thierry Marx, suivit d’une saison à bord des bateaux à Panama ; le tout ponctué de périodes de travail de rénovation dans le bâtiment.   

Finalement, après 5 ans passés dans la pratique culinaire, Hadrien revient vers sa première passion, la mer. Il déclare : “Je décide de m’acheter un voilier sur lequel je fais mes premières armes de préparateur, mécanique, gréement, voiles, en apprenant sur le tas. Je travaille ensuite sur le bateau des autres, et enfin dans une société spécialisée, SEATEX, avec des refits complets de bateau.” 

Le tournant s’opère avec la rencontre de Cécile Poujol, navigatrice et amie d’Isabelle Joschke, à qui il demande conseil : “Comme je cherchais du travail, elle m’a mise en relation avec Isabelle. Après une journée de découverte sur le chantier de l’IMOCA MACSF, j’ai été rappelé par le team pour travailler en tant qu'auto-entrepreneur, puis j’ai eu une proposition de CDD pour la transat Jacques Vabre 2019 qui s’est transformée en CDI l’année du Vendée Globe.” 

“C'est la passion, la créativité et la débrouillardise qui m’ont amené à travailler dans une équipe de course au large” conclut-il. 

Partager

Retour aux actualités

Articles en relation

ABONNEZ-VOUS AUX ALERTES VOILE MACSF ET RESTEZ INFORMÉ !

S'inscrire à la newsletter