Voile MACSF
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Se préparer à naviguer à deux

Se préparer à naviguer à deux

Articles

24/10/19

Se préparer à naviguer à deux

Pour la Transat Jacques Vabre, Isabelle Joschke navigue avec Morgan Lagravière comme co-skipper. C’est la première fois qu’ils font équipe pour une course au large. Ces deux navigateurs au beau palmarès sont complémentaires. Comment ces deux solitaires de haute mer se répartissent-ils les rôles ?

« En réalité on ne fait que se croiser : quand il y en a un sur le pont, l’autre mange, se change et se repose », explique Isabelle.

Les deux skippers se succèdent par période d’une à deux heures et se transmettent les informations au moment du changement de quart.

Pour des raison d’efficacité et de vitesse, les tâches plus longues et qui nécessitent moins de force comme affaler le spi, seront effectuées par Isabelle. « S’il y a une avarie et qu’il faut monter en haut du mât, ce sera plutôt moi qui le ferai », précise-t-elle. Morgan fera les manœuvres les plus physiques comme le transport des voiles les plus lourdes.

« L’important est que l’on se soit réparti les tâches clairement pour que, en cas de crise, chacun sache tout de suite quoi faire », ajoute Isabelle.  Avoir bien fixé la répartition des tâches est d’autant plus important que les deux skippers ont commencé à naviguer ensemble assez tardivement : le bateau n’a été remis à l’eau que fin août, après huit mois de transformations.

« Nous avons fait des navigations de 48h et des navigations de nuit. Ce sont les premiers jours, et surtout le premier jour et la première nuit, qui sont les plus durs car on n’a pas encore le rythme », estime Isabelle, sereine à quelques jours du départ. « Naviguer à deux, c’est accepter que l’autre puisse faire des erreurs et vice et versa », reconnaît Isabelle avec philosophie, avant d’ajouter que pour toutes les décisions importantes, « il faut se débrouiller pour être d’accord ». Sur ce point au moins, la vie en mer n’est peut-être pas si différente de la vie à terre.

Partager

Retour aux actualités

Comment bien se nourrir en mer ?
Comment bien se nourrir en mer ?
L’IMOCA MACSF contraint d’abandonner la Transat Jacques Vabre 2019

ABONNEZ-VOUS AUX ALERTES VOILE MACSF ET RESTEZ INFORMÉ !

S'inscrire à la newsletter